Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'a votre avis'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Echanges divers

Catégories

  • Devenir ou être blogueur entrepreneur
  • Le blog professionnel
  • Blogging
  • Au fil de l'eau

2 résultats trouvés

  1. L'entrepreneuriat est pour moi (comme pour la majorité de ce forum à mon avis) une véritable passion. La thématique de l'infopreneuriat est également un sujet que j'apprécie particulièrement. Pour vous résumer ma vision de ce qu'est l'infopreneuriat, j'ai repris la présentation d'un accompagnement que j'anime intitulé "5 ateliers pour créer sa formation en ligne". QUE JE VOUS DÉVOILE À LA FIN DE MA RÉPONSE ^^ - TEASING POWAAAAAAAAA Note : J'ai retiré les aspects promotionnels présents dans ces slides. Pour l'instant, j'anime ces ateliers uniquement en présentiel ... un comble pour un accompagnement qui met en avant les avantages des INFOPRODUITS !! Et bien justement, ce qui manque à la plupart des infopreneurs, c'est l'accompagnement, le soutiens, la présence d'autres "Entrepreneurs" ... POURQUOI ? Bien souvent parce que la plupart des infopreneurs ne considèrent pas leur activité en ligne comme un BUSINESS ! Et c'est là une énorme problématique ! Comme plusieurs d'entre vous l'ont partagé dans ce post : POUR QU'UN BUSINESS SUR INTERNET GÉNÈRE DES REVENUS, IL FAUT TRAVAILLER ! ET CA C'EST TOUT DE SUITE MOINS SEXY !! Qu'est ce que l'infopreneuriat ? - Ma définition Lorsque je présente l'Infopreneuriat, j'insiste toujours sur le fait qu'il faut CRÉER L'ÉQUILIBRE ENTRE OFFRES ONLINE ET OFFRES OFFLINE. Il faut offrir des produits ou des services dans la vie réelle et les compléter par des produits en ligne ! D'ailleurs peut-on faire l'inverse ? (Partir des offres ONLINE et les compléter d'offres OFFLINE ???) ... ... Je penses que OUI mais que c'est beaucoup plus compliqué ! Notamment parce que créer une relation sincère avec ses clients est beaucoup plus simple face à face ! Pour créer cet équilibre, j'utilises un outil intitulé "La pyramide des offres" que je nomme plutôt le "TOTEM DES OFFRES" que vous pouvez découvrir dans cette vidéo : En fait, je commence dans cette réponse par la conclusion de ma présentation L'INFOPRENEURIAT EST DONC POSITIF CAR IL PERMET D'AIDER LES AUTRES ! (Tout comme l'entrepreneuriat à vrai dire ) Le réel avantage du produit d'information : Se créer des revenus passifs L'une des ressources les plus précieuses que nous avons est le TEMPS (avec la santé ) ! Notre status d'entrepreneur passionné peut nous piéger dans notre activité. J'ai déjà pu accompagner bon nombre de chefs d'entreprises devenus "esclaves" de leurs business alors que je suis convaincu que ce qui rassemble la plupart des entrepreneurs c'est l'envie de "liberté" et "d'indépendance" ! Internet a révolutionné notre monde et notamment le monde de l'entrepreneuriat. En effet, une entreprise, qu'elle propose des produits ou des services, peut désormais automatiser une certaine partie de son Business ! Je prends souvent l'exemple des thérapeutes qui peuvent aujourd'hui proposer un manuel complémentaire à leurs clients. Évidemment, ce manuel a pour objectif de compléter les séances de thérapies (non de les remplacer !). Il doit aider le client dans ce que j'appelle son "VOYAGE ABC.Z" que je prendrai le temps de développer dans un autre article. J'appelle ce manuel : une mini-solution à offrir Ce manuel permet au thérapeute d'aider son client à conscientiser certains besoins (au travers de témoignages par exemple) et/ou à donner certains exercices pour que le client continue à agir entre les séances. Le thérapeute gagne ainsi du temps et son client obtient des résultats ... on améliore ainsi la relation de confiance Client/Entreprise et on facilite la fidélisation. Imaginez ce que peut faire : Un dentiste : X conseils pour bien se brosser les dents. Une salle de sport : Plan d'action pour prendre de la masse. Un magasin bio : X recettes de saison pour prendre soin de soi (et en plus on peut allier cela aux produits présent dans le magasin). En échange de ces "mini-solutions" on peut par exemple demander les coordonnées du client afin de pouvoir lui envoyer le manuel ... et de l'informer... de manière raisonnable et éthique (je vous vois venir avec les harceleurs du web ^^) Internet permet aussi de créer plusieurs systèmes "automatiques" Vous aurez remarqué que j'ai mis "automatique" entre guillemet ... la raison est la suivante : rare sont les systèmes 100% automatisés, il y a toujours des actions à réaliser sur ses systèmes ... à commencer par les surveiller ! Il est possible d'automatiser des parties de son Business grâce 2 grands points : 1° Déléguer certaines tâches à d'autres personnes (dans ce cas là je vous conseille la création de PROCESSUS). 2° Utiliser des outils informatiques (web ou pas) qui font certaines tâches à votre place (et là, je vous conseille de "dessiner" votre Workflow ... FLUX DE TRAVAIL pour éviter l'anglicisme ^^). L’intérêt principal est de créer des systèmes qui vont générer des revenus (et/ou simplifier notre vie d'entrepreneur)... Et comme le dit le dicton "Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier", il vaut mieux mettre en place 4 systèmes qui rapportent une partie de vos revenus qu'un seul gros système qui rapporte tous vos revenus ! POURQUOI ? Parce que si l'un de vos systèmes tombe, vous en avez toujours 3 autres qui génère des revenus... À noter que c'est un conseil que je donne souvent aux personnes que j'accompagne ... Évitez d'avoir 1 seul gros client qui rapporte la majorité de vos revenus ! Valeur perçue : le CONTENU et le FORMAT ! Si nous reprenons l'exemple du manuel de notre thérapeute, il peut être : au format .PDF envoyé par e-mail. imprimé et offert au format papier. Il est également possible de décliner le contenu de ce manuel : en fichier audio .mp3 envoyé par e-mail en CD gravé pour l'offrir à ses clients. ATTENTION À LA NOTION DE VALEUR PERÇUE ! Combien seriez-vous prêt à payer pour un livre papier ? La tranche de prix que les participants de mes ateliers me donnent est : Comment ?? mon écriture est illisible ?? Ce qui met en avant le point suivant : LA VALEUR D'UN PRODUIT EST NULLEMENT DÉFINIT PAR SON PRIX ! La valeur d'un produit ne définit pas sa qualité ! Je souhaite clôturer cet article qui commence à être long par ce partage : UN LIVRE À 7 EUROS PEUT CONTENIR BIEN PLUS QU'UNE FORMATION À 997 EUROS ... ET INVERSEMENT Si vous souhaitez aller plus loin dans cette réflexion, je vous ajoute mon livre "Maîtriser la recette du succès en 5 minutes et 2 ingrédients" en pièce-jointe de cet article V2 - Maîtriser la recette du succès en 5 minutes et 2 ingrédients.pdf J'aborde dans ce livre cet aspect de valeur réelle d'un produit (que ce soit une formation, un livre ou encore un accompagnement) et comment rentabiliser les investissements que vous faites dans votre "formation d'entrepreneur". Note : je vous demande de garder ces slides pour la communauté KODEX, j'en ferai une nouvelle vidéo plus tard, MERCI <iframe src="https://docs.google.com/presentation/d/171hwetL0KP1v-oiupWP_dFUuvj9mgCieyqLP7GPMsG4/embed?start=false&loop=false&delayms=3000" frameborder="0" width="480" height="389" allowfullscreen="true" mozallowfullscreen="true" webkitallowfullscreen="true"></iframe> À vous de jouer : Quelle est votre vision de l'infopreneuriat après la lecture de cet article ? Que mettez-vous en place pour créer l'équilibre entre offres ONLINE et offres OFFLINE ?
  2. Pourquoi entreprendre ? Pour se faire de l’argent ? Pour apporter des solutions aux gens ? Pour réaliser ses rêves ? Je crois qu’on a tous une raison qui nous est propre, et qui prend racine dans une intimité que l’on ne souhaite pas toujours dévoiler. Je pensais à la mienne en me levant. En fait, j’ai percuté sur quelque chose : on n’est pas toujours honnête avec nous-même lorsque l’on explique la raison d’être de son business. Aujourd’hui, pour illustrer mon propos, je vais utiliser mon propre cas. On va s’y intéresser, car je vous poserai une question ensuite : et vous, qu’en est-il ? De l’obligation de vendre du rêve On va partir sur le discours officiel. Lorsqu’on monte une boîte, on est obligé d’y croire, et de faire en sorte que les autres y croient. Les clients potentiels, déjà, mais également notre entourage. Oui, monter son business, c’est loin d’être simple, et il faut l’expliquer à la famille, aux proches, qui ne comprennent pas toujours ce qu’on compte faire. Voire : qui ont une piètre opinion de notre objectif. Qu’est-ce qu’on fait à ce moment-là ? On vend du rêve ! On bande les muscles bien fort, et on « les pose sur la table », avec une voix bien grave, bien pro, pour dire que c’est un business de bonhomme. Un truc sérieux, quoi. Mouais… Dans mon cas, je peux vous dire que j’ai beau faire descendre ma voix de plusieurs octaves, on me prend pour une rigolote. Je reste quand même « la rêveuse de la famille, branleuse sur les bords » c’est dû à la nature de mon métier. Mon métier EST artistique. C’est comme ça. Alors, qu’est-ce que je fais ? C’est super, ça a l’air sérieux, dit comme ça… Mais est-ce que je me suis lancée dans la Rédaction Web pour ça ? Non. Et pourtant, je dis quoi ? Que j’ai monté ce business parce que je voulais faire de la Rédaction Web. Que c’est une passion, bla bla bla. Mais c’est faux ! Oui, c’est faux. De l’importance de survivre Une nouvelle fois, reprenons les bases, et dépouillons-les de leur discours commercial. Pourquoi avons-nous monté un business ? J’insiste sur le terme. Très lourdement. Parce que vous savez, je le sais, nous savons : nous vendons, nous ne donnons pas. DONC, pourquoi avoir monté un business ? Pour vivre, n'est-ce pas ? Parce qu’on a besoin d’argent pour vivre ! Ca explique pourquoi on vend. Donc, il n’est pas question de « bonne volonté », de « bonne action ». Nous vendons. Bas les masques, notre passion est de vendre. Bon. J’exagère, mais je veux vous violer un peu pour que vous compreniez où je veux en venir. Restons donc sur cette idée, tout en gardant mon cas en tête : Je me suis lancée dans la Rédaction Web pour vendre mes compétences et mon plaisir à écrire. Pour pouvoir vivre. Quand je fais un papier sur une starlette, quand je fais un billet pour une entreprise qui vend des stores, quand je fais une page web pour des entrepreneurs… Vous croyez que je m’amuse ? J’aime écrire, pas forcément aligner les mots, vous savez. Je fais donc ça pour vivre. Pas par passion. Nous sommes bien d’accord. Il n’y a rien de condamnable dans l’exercice, mais rien de méritoire non plus. Le seul moment où l’on peut se dorloter un peu l’égo, c’est quand on vend de la qualité. Quand on fait quelque chose honnêtement, avec conviction, et intégrité. C’est tout. On ne guérit pas le cancer, on n’aide pas aux restos du cœur. Je vous pose cette question... De l’importance de l’équilibre Je vais répondre, à titre personnel à la question centrale de ce texte. Si j’ai décidé de devenir Rédactrice Web, c’est parce que j’ai décidé de jouer les funambules de la passion. C’est un beau rêve, n’est-ce pas ? Si je décidais d’arrêter mon business pour me consacrer à l’écriture d’un livre, je ne pourrais plus payer mon loyer, mes courses, etc. Donc, je n’aurais matériellement plus la possibilité d’écrire. Donc, ce rêve deviendrait un fantasme. Mais à côté de ça, j’ai aussi décidé de ne plus être salariée dans une entreprise en laquelle je ne crois pas, à un poste que je ne comprends pas, à faire des tâches qui n’ont ni sens, ni valeur à mes yeux, pour engranger un argent virtuel. C’est une vraie question philosophique et idéologique. C’est une question de bien-être. C’est une question de survie intellectuelle. C’est donc en décidant de suivre une autre voie, de suivre une voie qui aurait plus de sens à mes yeux, que je me suis orientée de cette façon. Ah ? Alors comme ça, on paie des gens pour écrire sur le Web ? C’est pas mal, ça… Hein ? C’est mieux que de vendre des assurances-vie au téléphone, non ? Bah voilà. Je suis Rédactrice Web, parce que ce métier est ce qu’il y a de plus proche – aujourd’hui – de ce que je rêve d’être. Parce que c’est un compromis. Et que ce métier, en gagnant quatre sous, me permet de m’offrir les outils nécessaires à l’écriture. DONC, à la réalisation de ma vraie passion. Je suis Rédactrice Web, parce qu’aujourd’hui, la société demande de jouer les équilibristes, et que ce métier, me le permet.